Shopping à Bologna


Ce jour-là il pleuvait sur Brest… sur Bologne aussi, mais j’avais une course à faire.

 

 

Belle attention que ces 40 km d’arcades qui couvrent les trottoirs de la ville


 

à l’angle, la boutique Folli Follie où au Printemps 2004, les sacs Relations de voyages prenaient la pose sur les étagères – nostalgique ? même pas !

certes, la foule est ailleurs !

 

beau profil … la chaise longue

 

– qu’est-ce qu’il y a ?

voyez vous-même !

 

qui snob qui ?

 

16h30 via delle pescherie,  j’ai encore un peu de temps

et puis au coeur du quartier médiéval :  Là : l’Inde le Palais !

j’avais oublié l’adresse ; l’une des boutiques de recherche parmi les plus branchées d’Italie

un mélange explosif et subtil de diamants des Maharajahs, de perfecto(s) chicissimes, de dentelles inavouables, de claquettes fourrées pour ne rien faire – Non An,  Oubliez –Bien, mais ici aussi on aime ce qui brille – Mau vous m’attendez ?-

 

et Vincenzo m’avait dit, ne reviens pas sans les “tortellini della nonna”  (sa grand-mère était de Bologne), alors …

 

avant de reprendre le train de nuit (le Roma-Paris) trois délicieuses “polpette”  (cousines des accras antillais et des arancini siciliens) de Bolpetta à croquer :

 

je m’en rapellerai et j’en parlerai – promis –

 

ciao ragazze

 

 

 

 

FrenchEnglish